Créez une alerte !
pour être averti des Meilleures Occasions

Grenoble, une perte d’attractivité

Grenoble : - 6,4 % sur les appartements anciens

 Alors que le marché immobilier connaît actuellement une embellie prolongée sur le plan national, certaines agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes, à l’image de Saint-Etienne mais surtout de Grenoble, assistent en revanche impuissantes à une sérieuse rechute des prix.

Le chef-lieu de l’Isère, 450 000 habitants avec sa grande couronne, connue pour son rayonnement environnemental et scientifique, subit même la plus nette baisse du pays. Celle-ci est par exemple supérieure à 6,4 % sur le marché des appartements anciens.

Phénomène passager ou désamour à long terme ? Si l’on tient compte des chiffres du site MeilleursAgents, la baisse des prix à Grenoble ne date en fait pas d’hier. Depuis 2008 en effet, les prix de l’immobilier grenoblois ont chuté de 12,5 %, tous segments confondus. Une baisse qui s’est accentuée depuis l’été 2017 et qui, forcément, fait figure aujourd’hui de sonnette d’alarme.

Ventes en cours en région Rhône-Alpes

       
Image du produit: Appartement T1 (Lot 11) - 50 m² - Langres (52) Appartement T1 (Lot 11) - 50 m² - Langre ...
20/06/2024 à 16h00 0 enchère
40 890,69 € TTC
Image du produit: Appartement T1 (Lot 2) - 23 m² - Langres (52) Appartement T1 (Lot 2) - 23 m² - Langres (52)
20/06/2024 à 16h00 0 enchère
19 396,94 € TTC
Image du produit: Appartement T1 (Lot 3) - 49 m² - Langres (52) Appartement T1 (Lot 3) - 49 m² - Langres (52)
20/06/2024 à 16h00 0 enchère
40 116,78 € TTC

Lyon actuellement plus séduisante

Les agents immobiliers restes perplexes et les propriétaires souvent inquiets face à cette situation, qui pourrait selon eux se prolonger. Pour l’expliquer, certains soulèvent le faible dynamisme démographique (+ 0,5%/an selon l’Insee), le budget moyen des ménages de plus en plus serré. D’autres observateurs locaux évoquent un parc ancien vétuste, daté en partie des années 50 à 70. Tous, quoi qu’il en soit, s’accordent à dire que Grenoble subit une perte d’attractivité grandissante au profit de la métropole lyonnaise, de plus en plus célébrée pour sa qualité de vie.

 

L’argument de perte d’attractivité semble sonner assez juste. Si l’on analyse les chiffres publiés au début de l’été 2018 par l’Association des Notaires de France, on constate une baisse des prix de l’immobilier à Grenoble, et dans le même temps, une hausse record des prix sur Lyon, avec des tarifs d’appartements anciens en augmentation de 10 % sur un an. Plus globalement, l’Insee confirme que Grenoble et son agglomération connaissent depuis plusieurs années une désaffection de la part des actifs et des retraités. En parallèle, la population de Lyon Métropole augmente chaque année, + 6,7 % depuis 2012.

Les ventes terminées sur Agorastore

Image du produit: Appartement T2 52 m² + terrasse à Annecy
L'Œuvre d'Orient (75)
227115 €
29/11/2018
Vente terminée !
5 enchères
Image du produit: Terrain de 64 694 m² et bâtis à Saint Hilaire du Touvet
Département du Rhône (69)
90300 €
30/06/2017
Vente terminée !
6 enchères
Image du produit: Château de Longeval
Département du Rhône (69)
425000 €
25/11/2016
Vente terminée !
1 enchères
0
8
4
actuellement en vente !

 

Une chose est sûre, ces derniers mois, ce sont les investisseurs qui n’ont pas fui le navire, ceux qui restent attachés à la « Capitale des Alpes », ou ceux qui y débarquent en tant que primo-accédants, qui ont plus que jamais le sourire. Qu’ils souhaitent installer à Grenoble leur résidence principale ou s’engager dans un investissement locatif dans l’ancien selon les conditions prévues par la Loi Pinel, ils voient dans ce marché en baisse des occasions inespérées de pouvoir négocier l’important stock de logements disponibles. 

 

Parallèlement au parc privé d’appartements et de maisons individuelles, les acheteurs savent aussi qu’ils peuvent réaliser d’excellentes affaires en recherchant les offres de biens immobiliers ancien à Grenoble, mis aux enchères sur le site Agorastore, par les collectivités locales, par les administrations départementales de l’Isère ou encore par les institutions régionales d’Auvergne-Rhône-Alpes.